KOUMASCHI :

MASSAGE AUX COUTEAUX

FLORENCE CARNOT

Le Koumaschi, technique de soin par les couteaux, a plus de 5000 ans d’existence. Il était pratiqué dans des monastères par des moines de la Chine ancienne et est basé de nos jours à Taïwan.

La fonction première des massages aux couteaux est de faciliter l’échange d’énergie. En ce sens, c’est une forme de qi gong. Cette pratique est basée sur le principe que les êtres humains sont faits de corps d’énergie et ont deux pôles magnétiques, un positif et un négatif. Après avoir reçu une harmonisation magnétique de son énergie, le champ énergétique et l’énergie vitale du patient seront rééquilibrés.

Par la médiation des couteaux et du thérapeute, l’énergie céleste et/ou tellurique entre dans le corps du patient pour transformer et libérer l’énergie négative.

Les bienfaits de cet échange d’énergie et de cette transformation de champ énergétique sont nombreux : relaxation du corps et de l’esprit, augmentation de la circulation du sang et du flux lymphatique, soulagement naturel de la douleur, amélioration de la qualité du sommeil, régénération cellulaire, harmonisation entre les états chauds et froids du corps, réduction de la graisse et de la rétention d’eau, déblocage et ouverture des méridiens et des points d’acuponcture.

Une augmentation de la circulation sanguine et du flux lymphatique entrainent d’une part une meilleure santé et une guérison plus rapide des maladies. Lorsque les organes, les viscères, les muscles et les os sont dans l’énergie positive des couteaux, cela régénère leur cellules, les active et ainsi améliore la fonction des organes internes. Le Koumaschi peut aider à traiter des problèmes comme l’hypertension, les problèmes cardiovasculaires, le stress, l’insomnie et la déficience immunitaire.

Le Koumaschi est différent du massage traditionnel car les effets sont plus profonds et plus holistiques. Tandis que les massages traditionnels se concentrent sur des zones spécifiques du corps, les massages aux couteaux traitent le système d’harmonisation énergétique et magnétique dans son ensemble. Grâce à cela, le corps entier semble plus léger et le patient se sent plus calme tout en ayant plus d’énergie à la fin de la session. De plus, les effets du Koumaschi durent plus longtemps qu’un massage traditionnel.

Pour commencer le soin, vous vous allongerez sur le ventre sur la table de massage. Le thérapeute commencera par masser les zones les plus sujettes au stress : les épaules, les fesses et les pieds. Une fois que ces zones sont ouvertes, le thérapeute massera les parties où l’énergie est bloquée. Ces zones peuvent être ressenties par le thérapeute en utilisant les couteaux. Cela permettra au sang, à l’énergie et la lymphe de mieux circuler. Le blocage de l’énergie entraine des douleurs, de la rigidité et de l’inconfort, menant parfois à des maladies. Le thérapeute a le rôle important d’éliminer ces obstacles.

Pour une heure de Koumaschi, le soin couvrira tout le corps, de la tête aux pieds, en passant par le dos et le ventre.

Le mot « couteaux » peut faire peur, cependant, les couteaux utilisés ne sont pas tranchants et ne font pas mal même lorsqu’ils sont utilisés sur les muscles ou les points nerveux. Ce sont les vibrations des couteaux qui agissent profondément dans tous les corps, sur tous les méridiens et les points d’acuponcture allant si nécessaire jusqu’à libérer le karma. Il n’est d’ailleurs pas rare que les patients s’endorment, grâce à l’état de relaxation dans lequel ils se trouvent.